Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Parler comme un enfant.

 Cher moniteur, chère monitrice, as-tu déjà eu l’impression que tes élèves ne comprennent rien à ce que tu leur enseignes ? Malgré tous tes efforts, tu constates que « ça ne passe pas. » Que faire ? Où est le problème ? Parfois le problème est simplement lié au fait que nous ne savons pas nous mettre au niveau de nos élèves. Car :

« Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. »                1 Corinthiens 13 : 11

 Ce verset nous rappelle qu’il y a des différences entre les enfants et les adultes. Ici il s’agit des différences au niveau de la réflexion et du langage. Si le moniteur parle à ses élèves comme il parle avec d’autres adultes, probablement que les élèves ne comprendront pas tout. Le moniteur doit chercher à « parler comme un enfant », tout en restant un adulte. Aujourd’hui nous te proposons trois points pour donner des leçons adaptées aux enfants.

  1. Raconte des histoires ! Les enfants aiment les histoires. Ne lis pas l’histoire, raconte-la ! Fais-en quelque chose de vivant et de dynamique et tu n’auras pas de difficulté à capter l’attention de tes élèves. De plus, les histoires sont souvent faciles à comprendre et à retenir. Donc on oublie la « « prédication », ce n’est pas adapté pour les enfants.
  2. Utilise des mots simples. Attention, cela ne veut pas dire que nous traitons nos élèves comme s’ils étaient des bébés qui ne comprennent rien. Mais nous devons utiliser des mots qu’ils connaissent. Si nous utilisons un mot nouveau ou difficile, alors nous l’expliquons. Il faut aussi avoir à l’esprit que les enfants ne comprennent pas ce qui est abstrait. Par exemple : « l’eau », tout le monde connait. « Une molécule constituée de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène », c’est quoi ça ? Ce qui nous amène à notre troisième point.
  3. Les questions. Elles peuvent être utilisées dans les deux sens. Le moniteur pose des questions aux enfants pour stimuler leur réflexion et s’assurer qu’ils ont bien compris le sujet présenté. C’est aussi un moyen efficace pour recentrer l’attention des enfants. D’un autre côté, les enfants devraient avoir la liberté de poser leurs questions. Parfois l’enfant a besoin d’un éclaircissement au sujet de la leçon. D’autres fois il a besoin de parler de quelque chose qui le préoccupe.  Donnons à nos élèves l’occasion de s’exprimer. Nous voulons que nos élèves nous écoutent, donnons-leur l’exemple en les écoutant vraiment.

Dis-nous, as-tu « mis fin à ce qui était de l’enfant » ou es-tu capable de « parler comme un enfant » ?

Avec toute notre affection dans le Seigneur.                                     Fr. Arsène et Sr. Clarisse