Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Vous les reconnaitrez à leurs fruits

 Cher moniteur, chère monitrice, dernièrement nous étudiions dans notre groupe biblique le verset suivant : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » (Matthieu 7 : 15 – 16).Ce verset est bien connu. Mais ce qui est nettement moins connu, ce sont les « fruits » qui permettent de les identifier. Ici le Seigneur ne spécifie pas quels sont ces fruits, mais d’autres passage de la Bible les identifient clairement. Et nous ferions bien de les connaître si nous ne voulons pas être trompés.

loup symbole faux prophete

Deux chapitres de la Bible traitent plus particulièrement de ce sujet. Jérémie nous parle des faux prophètes (Jérémie 23) et Pierre nous parle des faux docteurs (2 Pierre 2). La lecture de ces deux chapitres nous permet d’identifier les caractéristiques (ce que Jésus appelle « les fruits ») des faux serviteurs (et fausses servantes) de Dieu.

Ils ont un esprit d’indépendance et ne sont pas soumis à l’autorité. Ce qui se manifeste généralement de deux façons. Soit la personne est l’unique responsable de l’église locale. Soit l’église où cette personne travaille, est une église locale indépendante. (2 Pi. 2 : 10, Jér. 23 : 21)

Ils se moquent des puissances spirituelles.  Apparemment beaucoup de personnes croient que le fait de se moquer de Satan ou des démons montre qu’on est du côté du Seigneur.  Ce n’est pas le cas. (2 Pi. 2 : 10 – 12)

Ils sont débauchés et ont une vie sexuelle qui n’est pas en accord avec la Parole de Dieu. (2 Pi. 2 : 2, 12 – 14 Jér. 23 : 14).

Ils recherchent l’argent. Parfois ils peuvent être riches, mais pas toujours. Ils ne sont pas fidèles dans la gestion de l’argent. Et généralement ils détournent des fonds de l’église ou de la mission à des fins personnelles. (2 Pi. 2 : 3, 14 – 15, voir aussi 1 Tim. 6 : 3 – 10)

Ils donnent plus d’importance à des rêves ou des visions, qu’à la Parole de Dieu. Dieu parle dans des rêves ou des visions, mais la principale source où un prédicateur doit puiser pour ces prédications, c’est la Bible. (Jér. 23 : 28 – 32, voir aussi Lam. 2 : 14)

Ils ne dénoncent pas le mal et n’appellent pas les gens à la repentance. (2 Pi. 18 – 19, Jér. 23 : 14, voir aussi Lam. 2 : 14)

 Ajoutons encore une remarque. L’analogie des fruits est intéressante. Tous les arbres produisent de temps en temps un fruit pourri, sans pour autant être de mauvais arbres. C’est quand tous les fruits de l’arbre sont pourris qu’on se rend compte que l’arbre est malade. C’est la même chose pour les faux serviteurs de Dieu. C’est la présence de plusieurs de ces caractéristiques de manière constante dans leur vie qui permet de les identifier. Le roi David a commis un adultère. Cela ne fait pas de lui un faux prophète, d’une part, cela s’est produit une fois dans sa vie et surtout il s’est repenti.

 Cher moniteur, chère monitrice, soyons vigilants, ne nous laissons pas tromper.

Salutations.                                                                                                                Fr Arsène et Sr. Clarisse