Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Les groupes sont constitués d’individus.

 Cher moniteur, chère monitrice, alors que les grandes vacances approchent rapidement, nous avons régulièrement des enfants qui viennent à notre porte nous demander quand aura lieu le prochain club. Et quand nous ouvrirons nos portes, ils seront nombreux à venir, très nombreux… Nous sommes très heureux de pourvoir accueillir beaucoup d’enfants. Mais cela comporte un défi de taille : comment proposer un suivi individuel ?

 Quand il était sur la terre, le Seigneur s’est intéressé aussi bien à des groupes qu’à des individus. Il prêchait souvent à des foules. Mais dans sa vie quotidienne, il était suivi par ses disciples. Il les a activement formés pendant les trois ans qu’ils ont vécu ensemble.

 Même si généralement nous enseignons les enfants en groupes, il ne faut pas négliger le travail individuel auprès des enfants. Voici quelques idées qui nous ont permis de développer des relations plus proches avec les enfants.

  • A la fin de chaque rencontre nous nous mettons à disposition des enfants pour des entretiens personnels. Plusieurs profitent de l’occasion pour venir nous parler de leurs problèmes (difficultés scolaires, maladie, …). Nous pouvons alors les écouter et prier avec eux.
  • Certains enfants cherchent spontanément le contact avec les moniteurs. Nous encourageons ces contacts personnels. Cela se passe souvent au cours des jeux. Nous pouvons alors avoir des discussions informelles avec un enfant et apprendre à mieux le connaître.
  • Nous avons mis en place un fichier pour pouvoir suivre à long terme, les enfants qui participent au club d’évangélisation. Dans chaque maison où nous avons remis une invitation, nous avons aussi donné une fiche à remplir avec le nom du papa ou de la maman de la famille, le nom et l’âge de chaque enfant qui participe. Chaque fois que nous organisons une rencontre, nous apportons une invitation au domicile de chaque enfant. Cela permet de les rencontrer dans leur milieu.
  • Lors de circonstances spéciales (maladies, deuils, …) nous faisons des visites à domicile.
  • A plus long terme, nous espérons mettre ne place un système de visite à domicile hebdomadaires pour chaque enfant qui participe au club.

 Cher moniteur, chère monitrice, es-tu conscient de l’importance d’avoir des contacts personnels avec les enfants ? Quel moyen utilises-tu pour y parvenir ?

Meilleures salutations.                                  Fr. Arsène et Sr. Clarisse