Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Je ne veux pas beaucoup étudier

Cher moniteur, chère monitrice, voici ce que David, 6 ans, a dit à sa maman : « Je ne veux pas beaucoup étudier. Car quand je serai grand, je serai moniteur d’EcoDim. » Je ne sais pas d’où lui vient l’idée qu’il n’y a pas besoin de beaucoup étudier pour être moniteur. Mais je crains que sa réflexion reflète une pensée largement répandue dans les églises. A savoir qu’il n’y a pas besoin d’être particulièrement instruit pour s’occuper des enfants. Permets-moi de te dire que j’ai un avis fort différent sur la question ! 

Prendre soin d’un groupe de personnes est une lourde responsabilité. Que ce soit une classe d’EcoDim, une église ou une nation. Le roi Salomon l’avait bien compris. C’est pour cela qu’il demande à Dieu de recevoir l’intelligence et le discernement. Et sa demande a plu à Dieu (1 Rois 3 : 5 – 12). Tout comme Salomon, nous pouvons demander à Dieu de nous donner de la sagesse pour la tâche que nous devons accomplir (Jacques 1 : 5). 

Mais Salomon, ne s’est pas contenté de simplement recevoir la sagesse de la part de Dieu. Il l’a aussi recherchée, autrement dit, il a étudié (Ecclésiaste 12 : 11). Et il nous encourage à faire de même. 

« Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël, pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence ; pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture ; pour donner aux simples du discernement, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion. Ecoute, mon fils, l’instruction de ton père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. » Proverbes 1 : 1 – 4, 8. 

Parce qu’il était sage, Salomon a enseigné aux peuples qui l’entouraient (Ecclésiaste 12 : 11, 1 Rois 4 : 34). Un professeur ne peut enseigner que ce qu’il connaît. Cela semble évident. L’enseignant devrait donc chercher à toujours augmenter son savoir. Et les moniteurs d’école du dimanche ne devraient pas être une exception. Nous devrions être des étudiants toute notre vie. C’est ce que Paul écrivait à Timothée : « Veille sur toi-même et sur ton enseignement ; persévères dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent. » (1 Timothée 4 : 16). 

Il peut sembler plus facile d’enseigner aux enfants plutôt qu’aux adultes. Mais expérience faite, les enfants et les jeunes posent souvent des questions plus difficiles que les adultes. Nous devrions toujours essayer d’être le meilleur enseignant possible pour eux. 

Cher moniteur, chère monitrice, quel exemple donnes-tu à tes élèves ? Est-ce que, comme David, ils pensent qu’il n’y a pas besoin de faire beaucoup d’effort pour être moniteur ? Ou est-ce qu’au contraire, ils se disent : « Je veux m’appliquer à bien étudier, car quand je serai grand, je veux être moniteur d’EcoDim… » 

Fraternelles salutations.                                 Fr. Arsène et Sr. Clarisse