Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Être un modèle.

 Cher moniteur, chère monitrice, lors du passage à la nouvelle année, nous avons eu la surprise d’entendre un jeune garçon dire : « Bonne année, c’est pour bien boire, bien manger, se remplir le ventre, engrosser une fille et nier. » Comment un jeune enfant peut-il dire une telle chose ? Il répète ce qu’il a entendu. Et ce n’est pas étonnant, car l’imitation est l’une des principales façons d’apprendre.

 L’apôtre Paul disait à Timothée : « Veille sur toi-même et sur ton enseignement. » (1 Tim. 4 : 16) Il ne suffit pas d’avoir un enseignement de qualité. Notre vie doit être un exemple pour ceux que nous enseignons. Car nous sommes leurs modèles, en bien comme en mal que nous le voulions ou pas.

 Samuel a été confié très jeune au sacrificateur Eli. Or Eli n’éduquait pas bien ses fils. Il a essayé de leur faire des reproches, mais cela n’a rien changé à leur comportement. Et Dieu lui a clairement dit qu’il était coupable. (1 Sam. 2 : 12-17, 22-25, 29) La première fois que l’Eternel parle à Samuel c’est pour dénoncer ce problème et annoncer quelle sera la punition d’Eli (1 Sam. 3 : 11-14). Cela a probablement marqué profondément Samuel. Mais plus tard, nous apprenons que Samuel, lui aussi, a négligé l’éducation de ses fils (1 Sam. 8 : 1-5). Il a reproduit la même erreur que son maître.

 Après son entrée triomphale à Jérusalem, Jésus va au Temple. C’est là que des enfants chantent ses louanges en disant : « Hosanna au Fils de David ». Qu’est-ce qui inspire ces enfants ? Ils répètent ce que la foule criait quand Jésus est entré à Jérusalem. Est-ce qu’ils comprenaient vraiment ce qu’ils disaient ? On ne sait pas. Mais quand les sacrificateurs font une remarque négative, Jésus prend la défense des enfants. (Matthieu 21 : 9, 15-16)

 Un enfant imite et répète ce qu’il voit et entend autour de lui. Puis petit à petit il intègre ces choses. Et finalement cela devient sa façon de faire et de penser. Nous aussi les adultes, nous apprenons en imitant. Nous avons, nous aussi des modèles. Les auteurs bibliques étaient bien conscients de cela, c’est pourquoi ils nous encouragent à choisir de bons modèles. 

  Paul dit aux Corinthiens : «  Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. » (1 Cor. 11 : 1). Et l’apôtre Pierre ajoute : «  Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces. » (1 Pierre 2 : 21). Il encourage également les anciens à être les modèles des fidèles. (1 Pierre 5 : 3). Finalement dans l’épître aux Hébreux nous lisons : « Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi. » (Héb. 13 : 7) Nous ne devons pas choisir nos modèles à la légère, mais nous devons observer quelle a été leur vie dans son ensemble.

 Cher moniteur, chère monitrice, ne nous trompons pas de modèle. Regardons à Jésus. C’est en lisant la Bible que nous apprendrons à le connaître. Suivons l’exemple des croyants qui nous ont précédés et qui ont été fidèles. Devenons de bons modèles pour nos élèves.

 Fraternelles salutations.                                                                         Fr. Arsène et Sr. Clarisse