Août 2018, N° 35 

Reste assis ! 

  

Cher moniteur, chère monitrice, notre fils ne tient pas en place. Rester assis à écouter une histoire est très difficile pour lui. En fait, c’est un des enfants les plus turbulents de l’EcoDim. Cela nous a rendus sensible au problème de comment intégrer les enfants vifs, sans perturber les autres enfants. 

  

  La plupart des enfants sont actifs et plus ou moins vifs. Et souvent, les garçons sont plus turbulents que les filles. C’est généralement bon signe quand des enfants jouent et courent un peu partout. 

  

« Des vieillards  et des femmes âgées s’assiéront encore dans les rues de Jérusalem, chacun le bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours. Les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues. » Zacharie 8 : 4 - 5. 

  

Nous voilà donc prévenus. Ceux qui veulent des auditeurs calmes et attentifs feraient mieux de s’adresser à des vieillards ! Mais pour nous qui préférons enseigner à des enfants, nous devons nous adapter 

  

Nous devons d’autant plus nous adapter que certains enfants apprennent mieux s’ils bougent. Ce sont des enfants qui intègrent mieux les informations si leur corps est en mouvement. Forcer ces enfants à rester assis calmement sans bouger, c’est les priver de leur moyen préféré d’apprentissage. Il faut donc chercher des idées qui permettent à ces enfants de bouger sans pour autant perturber les autres enfants. 

  

Voyons maintenant ce que nous pouvons faire pour gérer les enfants très actifs de notre groupe. Tout d’abord, il est bon de préparer un programme avec différentes activités et d’alterner les activités qui demandent le calme (la leçon biblique) avec d’autres activités un peu plus « relâchées » (par exemple : les chants). Les enfants ne sont pas capables de rester concentrés pendant de longues périodes de temps. Alterner différentes activités leur permet de rester attentifs. Voici maintenant quelques idées d’activités qui permettent aux enfants de bouger. 

  

- Les jeux. Si le cadre le permet, il est bon de faire des jeux en début de programme. Cela permet aux enfants de se      défouler. 

- Les danses et les chorégraphies. 

- Les versets et les chants avec des gestes. 

- Le théâtre. On peut préparer une pièce de théâtre sur la base de l’histoire biblique qu’on a étudié. On peut également faire des mises en situation. 

- Les bricolages et les activités manuels. 

- Les dessins et les coloriages. Si les enfants sont assis à des tables, on peut les laisser dessiner ou colorier pendant qu’on donne l’enseignement biblique. Certains enfants retiendront mieux l’enseignement s’ils peuvent dessiner en écoutant. 

  

Cher moniteur, chère monitrice, as-tu des enfants turbulents dans ton groupe ? Quelles activités pourrais-tu mettre en place pour ces enfants ? 

  

 

Chaleureuses salutations.                             Fr. Arsène et Sr. Clarisse