Janvier 2016, N°4 

Réflexion  pour le moniteur 

  

  

Cher moniteur, chère monitrice, souvent nous commençons une nouvelle année avec beaucoup d’espoir et de bonnes résolutions. Nous espérons que l’année sera heureuse et prospère. Cher moniteur, chère monitrice, nous souhaitons que cette année, tu puisses avoir un service puissant auprès des enfants. Nous souhaitons que tu aies la joie d’amener des enfants au Seigneur et de les aider à grandir avec Lui. Pour t’aider dans ton ministère, nous te proposons quelques versets à méditer. Attention : danger de voir ta vie transformée ! 

  

  

Tout d’abord, es-tu né de nouveau ? 

  

« A moins de naître d’eau et d’Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l’Esprit est Esprit. (…) `Il faut que vous naissiez de nouveau.’ » Jean 3 : 5 -7 (SEG 21) 

  

C’est La condition pour enseigner la Parole de Dieu. Comment pourrais-tu conduire des enfants à Christ si tu ne le connais pas personnellement ? Jésus a donné un avertissement très sévère au sujet de ceux qui veulent enseigner la Parole sans connaître Dieu. 

  

« Ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. » Matthieu 15 : 14 

  

De plus, si nous ne sommes pas conduits par l’Esprit, nous risquons d’enseigner des choses fausses… 

  

« C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » Matthieu 15 : 9 

  

Tu es déjà né de nouveau. Tu peux donc enseigner les enfants. Mais ne prends pas ce service à la légère. Paul encourageait Timothée par ces mots : 

  

« Veille sur toi-même et sur ton enseignement ; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent. » 1 Timothée 4 : 16 

  

Notre caractère, notre personne, notre comportement sont aussi importants que notre enseignement. Nous sommes les modèles de nos élèves. Soyons donc de bons exemples. Pas facile nous diras-tu ! « Impossible » répondrons-nous. Impossible pour nous, mais possible pour le Seigneur. 

  

« J’ai été crucifié avec Christ ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; et ce que je vis maintenant dans mon corps, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est donné lui-même pour moi. » Galates 2 : 20 (SEG 21) 

  

Par la foi, laisse le Seigneur vivre en toi et tu verras de grandes choses cette année ! D’ailleurs n’hésite pas à nous raconter ce que le Seigneur a fait à travers toi. 

  

Avec tous nos bons vœux pour cette nouvelle année.        Fr Arsène et Sr. Clarisse