Mai 2016, N°8 

          L'histoire de Mary Jones 

  

Cher moniteur, chère monitrice, nous avons déjà parlé de l’importance de raconter des histoires aux enfants. Voici l’histoire vraie de Mary Jones (1784-1864) une jeune fille qui vivait au Pays de Galle (Grande-Bretagne). Il existe plusieurs variantes de l’histoire dont voici les points principaux.  

  

Marie est une petite fille comme toutes les autres filles de son village. Elle passe ses journées à aider Maman. Il faut préparer les repas, faire la lessive, nourrir les poules et travailler au champ. C’est ce que Marie fait chaque jour, sauf le  dimanche. Chaque dimanche, Marie va avec Maman et Papa à l’église. Là elle écoute le pasteur lire une histoire dans la grosse Bible de l’église. Comme c’est intéressant ! Marie aimerait bien savoir lire, mais il n’y a pas d’école dans son village. 

  

  Mais voilà qu’un dimanche, le pasteur fait une annonce extraordinaire. Une école va s’ouvrir dans le village. Marie pourra aller à l’école. Elle va apprendre à lire ! Marie attend impatiemment l’arrivée du maître d’école. Enfin, le grand jour est là. Marie s’applique à bien étudier. Après quelques mois, elle sait lire. Pour l’encourager, le pasteur lui propose, un dimanche, de lire les versets de la prédication dans la Bible, devant toute l’église. Un peu intimidée, Marie se place devant l’assemblée et lit avec application le texte biblique. Les habitants du village sont très impressionnés. Marie lit très bien ! 

  

Marie est très heureuse de savoir lire, mais elle n’a pas de livre. Si seulement elle pouvait avoir une Bible à elle ! Mais les Bibles sont chères et ses parents sont pauvres. Marie décide de travailler pour gagner de l’argent pour s’acheter une Bible. Pour l’aider, ses parents lui donnent une petite parcelle de champ qu’elle cultive pour vendre les légumes. Les jours où elle n’étudie pas, elle fait du travail journalier dans le village, lessiver, torchonner la maison ou du travail au champ lors des récoltes. Parfois, elle est très fatiguée. Pour se donner du courage, elle compte son argent qu’elle garde soigneusement dans une petite boîte faite par Papa. 

  

Finalement, après 6 ans, Marie pense qu’elle a suffisamment d’argent. Mais la ville où elle doit aller pour s’acheter une Bible est à 40 km de chez elle. Et pour ne pas gaspiller son argent, elle va y aller à pied. Elle doit marcher toute la journée. Elle arrive en ville le soir. Elle cherche la maison de M. Charles qui a des Bibles à vendre. Elle lui explique qu’elle a travaillé 6 ans et marché 40 km pour pouvoir s’acheter une Bible. Et elle tend son argent à M. Charles. Celui-ci est très ému, Marie a beaucoup travaillé et fait un grand voyage pour s’acheter une Bible. Il lui vend une Bible en gallois, sa langue maternelle. Le lendemain, Marie toute heureuse rentre chez elle avec sa précieuse Bible sous le bras. 

  

Quelque temps plus tard, M. Charles parle de Marie et de son histoire à certains de ses amis. Ils décident alors de créer la Société Biblique, dont le but est de faciliter l’impression et la vente des Bibles pour que chacun puisse avoir la Bible dans sa langue maternelle.  

  

Cher moniteur, chère monitrice, dans notre prochaine lettre nous verrons quels enseignements nous pouvons tirer de l’histoire de Mary Jones. 

  

Meilleures salutations,                                             

  

Fr. Arsène et Sr. Clarisse