Aout 2017, N° 23 

L'ambiance à l'école du dimanche, 

L'atmosphère relationnelle(3ème partie) 

  

Cher moniteur, chère monitrice, Dans notre introduction à la série l’ambiance à l’école du dimanche, nous avons déjà abordé l’importance de l’atmosphère relationnelle à l’EcoDim. Une partie importante de notre travail de moniteur est d’amener les enfants à avoir une relation avec Dieu. Cela ne sera possible que si nous commençons d’abord par créer de bonnes relations avec les enfants. Dans cette lettre, nous aimerions réfléchir à quelques pistes pour améliorer nos relations avec nos élèves. 

     

Un dimanche matin à la sortie du culte : 

           - Bonjour, est-ce que vous êtes nouvelle ? 

           - Euh non, cela fait 6 mois que je viens dans cette église ! 

Certaines personnes aiment être remarquées, d’autres sont plus timides. Mais personne n’aime être ignoré ! Dans notre exemple ci-dessus, la personne a quitté cette église, elle n’y est plus jamais revenue. Cet exemple nous amène à notre premier point : 

  

1) Faire connaissance 

  

Apprenons à connaitre les enfants de notre groupe. Quel est leur prénom, où habitent-ils, dans quelle école vont-ils ? etc.… Intéressons-nous sincèrement aux enfants. Si le groupe est grand, nous ne pourrons pas avoir des contacts très approfondis avec tous les enfants. C’est là que le travail en équipe est particulièrement important. Chaque moniteur cherchera à développer une relation avec un certain nombre d’enfants de façon à ce qu’aucun enfant ne soit négligé. 

  

2) Ecouter 

  

Nous les moniteurs aimons généralement bien parler (surtout ceux chargés de l’enseignement). Mais si nous voulons gagner le cœur des enfants, apprenons à écouter attentivement. Ecoutons leurs histoires, leurs questions. Essayons de comprendre leurs points de vue. Et surtout, ne nous laissons pas distraire pendant la conversation. Ainsi nous créerons vraiment des relations significatives avec nos élèves. 

  

3) Enseigner à des élèves et non pas des leçons. 

  

Je me souviens d’un de mes professeurs qui étaient apprécié de TOUS ses élèves. Je crois que c’est parce qu’il donnait plus d’importance aux élèves qu’au cours qu’il enseignait. C’était un bon pédagogue et il ne négligeait pas son cours. Mais tout au long de l’année scolaire, il faisait l’effort d’avoir de bons contacts avec tous ces élèves. Si nous ne nous intéressons qu’à la leçon biblique que nous voulons enseigner, les élèves s’en rendront vite compte et ils ne nous écouteront pas. 

  

Cher moniteur, chère monitrice, as-tu de bons contacts avec tes élèves ? Comment pourrais-tu améliorer tes relations avec eux ? As-tu d’autres idées que celle mentionnées ici ? 

  

Meilleurs salutations.                                     Fr. Arsène et Sr. Clarisse